Angelin Preljocaj

Je suis le travail d’Angelin Preljocaj depuis longtemps. Ses chorégraphies me bouleversent à chaque fois, et l’étonnante diversité de ses spectacles me fascine. Angelin Preljocaj incarne pour moi comme personne cette belle dualité de la sensualité et de la violence. Le corps dans ses extrêmes, telles que je les ai également connus dans mon parcours – inverse à celui d’Angelin Preljocaj: en passant de la danse classique à la boxe.
Lorsque j’ai eu la possibilité de réaliser son portrait pour l’émission Metropolis sur Arte, j’ai reçu cette rencontre comme un cadeau, et j’ai découvert un artiste d’une humanité et d’une humilité attachante.
Je remercie Angelin Preljocaj d’avoir accepté que je publie ici l’intégralité de notre interview pour ce portrait, et la maison de production Kobalt Productions GmbH, et notamment Tita von Hardenberg, d’avoir donné leur accord pour l’utilisation de cette interview tournée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *